Slovénie

Week-end à la frontière Slovénie-Autriche

Octobre 2015

12187685_10153446650774457_1423911812443867512_nSandra et Katja partent en Slovénie. A la frontière avec l’Autriche, où des réfugiés peuvent rester bloqués des heures en fonction des départs de bus pour l’Autriche. Une fois de plus, grâce à vos dons, elles ont pu apporter de la nourriture, des chaussures, des vêtements ainsi que des couvertures thermiques à ces personnes qui attendent des heures dans le froid, parfois sans chaussures, sans vestes, alors que le froid s’est installé.

IMG-20160117-WA0013

La situation étant en changement permanent, nous ne savions pas sur quel site nous allions aller lorsque nous sommes parti vendredi .
A ce moment nous étions en réseau avec beaucoup de volontaires, sans lesquels la mission aurait été quasi impossible (quand on dit que l’union fait la force c’est ringard comme expression, mais vrai ).
Nous nous sommes arrêtés à Vrhnika faire des achats, nourritures , chaussures chaudes etc .. Les vendeurs nous prenaient en photos tellement ils n’en revenaient pas de se faire dévaliser de la sorte. 4 caddies plus tard, en plus de notre bus rempli d’habits et des 3000 couvertures thermiques, direction « Sentilj » où Shazia, une volontaire anglaise , nous attendait. (Pour entrer sur les sites il faut des accréditations). La situation sur place ( pour le moment) est la suivante : les gens arrivent par train et marchent env 2-3 kil escortés par des militaires jusqu’aux tentes où ils passent une nuit avant de se diriger en Autriche.
Nous avons d’ailleurs été étonnées par l’ambiance tranquille et sereine qui se dégageait durant cette marche. Les gens étaient calmes, nous faisaient des signes, certains nous parlaient en français, ils étaient contents d’arriver « au but », les militaires étaient calmes également.
La situation avait l’air beaucoup moins extrême et tendue qu’il y’a 2 semaines en Serbie lorsque nous avons fait notre premier voyage . Les besoins sont toujours là, des gens arrivent épuisés avec des chaussures trouées, ou non adaptées, ils ont faim et froid, mais il y’a du personnel médical ainsi qu’une structure mise en place avec wc, distribution d’eau etc.
Les volontaires ont organisé une collecte afin de pouvoir acheter au pizzaiolo du coin de quoi nourrir tout le monde. Et c’est comme ça qu à 23h nous nous sommes retrouvées à découper et empaqueter des centaines de tranches de pizzas pour ensuite aller les distribuer! L’ambiance entre les volontaires est incroyable, on a l’impression de se connaître depuis toujours. Beaucoup d’entraide, de partage et de 12144880_10153446650509457_2273230885766826763_nmotivation. Shaz a même mis de côté la veste que mon fils de 3 ans avait donné afin de pouvoir la distribuer à un petit garçon et nous envoyer la photo pour que je puisse la lui montrer. Ce sont ces petits choses qui font la différence et qui permettent de tenir sur la longueur et de ne pas ( trop ) craquer quand on voit ou qu’on aide des enfants malades .
Et bien sur il y’a vous , avec nous ,encore une fois merci à vous tous sans quoi rien ne serait possible.
On vous love

 

Sentilj – Novembre 2015

Lors de leur convoi à la frontière avec l’Autriche, Diana et Julie IMG-20151107-WA0003ont rempli le camp de nourriture et de boissons. Et ont préparé les paquets pour la distribution. Heureusement car suite à la fin de la grève des ferry, plusieurs milliers de réfugiés embarquent depuis hier en direction des balkans. Notre convoi numéro 2, Joëlle, Momo et Goldorack sont en route pour un camp en Serbie. Elles se sont arrêtées au passage à Dobova en Slovénie où elles ont pu amener, à nos contacts sur place, plusieurs médicaments et affaires de soin. Les volontaires à Dobova étaient aux anges !!! Mais la bonne nouvelle c’est qu’il ne fait pas trop froid en ce moment. 12191504_489828287855383_1471619627768555591_n