Como

Août 2016

C’est juste à côté de chez nous, en Italie, à Côme que nous nous sommes rendus pour apporter un peu de soutien.

Entre 300 et 500 personnes – presque exclusivement d’origine africaine (Erythrée, Ethiopie, Soudan, Somalie, Afrique de l’Ouest…) – sont coincées là car refoulées par la Suisse, qui ne veut plus les laisser passer et continuer leur chemin pour aller demander l’asile plus loin.

Mais ce n’est pas tout, beaucoup de migrants ont témoigné qu’ils ont été refoulés alors qu’ils déclaraient vouloir déposer une demande d’asile en Suisse. Les gardes-frontières nient avoir cette pratique, mais d’après les volontaires sur place, la baisse du nombre de demandes d’asile enregistrées et le nombre croissant de ces témoignages soulèvent bien des questions. Ils réclament la présence d’un observatoire afin d’évaluer la procédure.

La plupart de ces personnes refoulées vivent depuis plusieurs semaines dans un parc et dans la gare de Côme. Seuls les plus vulnérables (familles avec petits enfants, femmes seules avec leurs enfants…) dorment à l’abri, soit chez des habitants soit dans une tente de type humanitaire. Une paroisse accueille les mineurs non accompagnés (MNA), leur offrant plus qu’un toit, aussi un soutien et le nécessaire vital. Environ 80 MNA ont été refoulés depuis un mois…

C’est grâce à vos dons que nous avons pu amener à ces jeunes des habits, fournir des tubes de crème contre la gale, des produits d’hygiène, des sacs à dos. Merci infiniment!!

 

 

A noter que malheureusement, cela sera la seule aide que nous aurons pu apporter. En effet, la Croix rouge et Caritas ont pris le relais, ne laissant plus accès aux autres organisations souhaitant apporter de l’aide physique. Seuls les dons sont acceptés et doivent être remis à ces deux entités. Notre principe étant l’aide directe, nous y renonçons.