Août 2017

Petit mot de Delphine qui est partie à Calais au mois d’août. Elle a rejoins l’équipe de Utopia 56 ! A son retour, elle s’est tout de suite motivée à organiser une énorme récolte d’habits dans son gymnase et repartira sur le terrain en décembre ! La situation là-bas est difficile à vivre comme vous allez pouvoir le lire, mais elle ne s’est pas découragée pour autant !Bravo à elle pour son travail et un grand MERCI !

« Me voilà de retour depuis quelques semaines après avoir passé 3 semaines à Calais. Quand j’y étais, il y avait près de 700 réfugiés, dont beaucoup de mineurs, qui vivent tous dans des conditions de vie misérables. Ils n’ont ni place pour dormir, ni la possibilité de prendre une douche. Ils dorment donc dans les forêts des alentours de Calais où la police vient régulièrement les réveiller tôt le matin avec leurs chiens. Plusieurs fois par semaine, les réfugiés se font aussi gazer avec du gaz au poivre et ils se font voler leurs affaires personnelles. Cela rend le travail des bénévoles très difficile. Nous n’avons pas assez de dons pour couvrir les besoins des réfugiés. Par semaine, nous devons distribuer plus de 1’000 couvertures et un nombre incroyable de vêtements, ce qui n’est clairement pas réalisable avec ce que nous avons dans nos stocks à l’entrepôt. Aller en distribution et voir ces personnes avec des vestes trempées par la pluie et ne pas pouvoir leur en donner une autre était un des moments les plus difficiles que j’ai vécus là-bas. »